Hackett (family)

Zone d'identification

Type d'entité

Famille

Forme autorisée du nom

Hackett (family)

forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d’existence

Historique

Michael Felix Hackett B.C.L. est né dans un foyer catholique irlandais le 23 août 1851. Ses parents sont Patrick Hackett ([18-?]-1869), d’Irlande, et Mary Griffin ([18-?]-), de Granby, au Québec. Son père, premier maire de Granby, au Québec, meurt lors de l’effondrement d’un pont en avril 1869. Michael Felix Hackett étudie dans la région au Granby Academy College, ainsi qu’au College of Sainte-Marie-de-Monnoir et au College of Saint-Hyacinthe. Il étudie le droit à McGill University et, le 17 juin 1874, il est admis au barreau provincial du Québec. En 1883, M.F. Hackett épouse Florence Alberta Knight ([1859]-1913), fille d’Albert Knight (1817-[1870]), député, et de Julia Ann Rose (-). Ils auront cinq enfants : Sybil Rose (1886-1954), Florence Julia (1891-1912), Mary Griffin (1896-1980), John Thomas (1884-1956) et Felix Winfield (1890-). M.F. Hackett pratique le droit dans la région de Stanstead, est maire de Stanstead Plain (1890-1904) et préfet du comté (1891-1897). Il est juge de la Cour supérieure du Québec et politicien, élu à la législature du Québec en 1892. Il occupe le poste de Secrétaire provincial jusqu’à sa retraite. Il se présente aussi aux élections fédérales (1900 et 1904), mais il n’est pas élu. Il est directeur et vice-président de la Stanstead and Sherbrooke Mutual Fire Insurance (1835-[19-?]). En outre, M.F. Hackett est président du Stanstead County Farmers’ Institute, de la Saint-Joseph Society, du Parti libéral-conservateur des Cantons-de-l’Est (Québec) et des conseils scolaires. Il est aussi membre du Board of Examiners for School Teachers of Eastern Townships, capitaine dans la milice, Bâtonnier du barreau de Saint-François (1892-93) et (1900-1901) et président de la Catholic Mutal Benefit Association of Canada (1895-1916).

John Thomas Hackett B.L., B.C.L. est le fils de Michael Felix Hackett et de Florence Alberta Knight. Né à Stanstead, au Québec, le 12 juin 1884, il étudie au St. Charles Seminary, au Loyal College, à Laval, et il est diplômé de la McGill’s Law School. Il y fonde le conseil étudiant de McGill (1909). Il est résidant de Montréal et de Stanstead, au Québec. Il épouse Linda Harding (-) en 1912, qui lui donne Florence Knight (1913), Ann Kidder (1914), Linda Mary (1916-1917), John David (-), Julia Alice (-) et Ruth Rose. Après avoir pratiqué le droit, John Thomas Hackett sera député fédéral conservateur (1930-1935, 1945-1949) et sénateur (1955-1956). Au cours de sa vie, il a été membre du conseil des gouverneurs de McGill University, membre du conseil exécutif de la Charity Organization Society, de la Catholic Social Service Guild et du Loyal Convalescent Home. Il a aussi été président de la Jr. Bar Assiciation (1919), bâtonnier de l’Association du barreau de Montréal (1945-1946) et de l’Association du Barreau canadien (1947). Comme son père, John Thomas a été engagé dans la vie militaire comme lieutenant du 55e régiment des Irish Canadian Rangers. Il a aussi été président de la Stanstead County Historical Society (1936-1956).

Linda Harding Hackett est née 14 janvier 1884 à Derby Line, au Vermont. Elle est la fille de Dudley William Davis et de Annie Kidder Harding Davis. Elle détient un baccalauréat ès arts de Boston University. Elle étudie les Cantons-de-l’Est et publie en 1941 une compilation intitulée Eleanzer Fitch: The First Leader of Stanstead Township. Linda est morte 18 julliet 1965.

Lieux

Statut légal

Fonctions et activités

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Zone des points d'accès

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de notice d'autorité

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Notes de maintenance

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Sujets associés

Lieux associés